ACTIVITES DU CONOBAFI – QUATRIEME TRIMESTRE 2019

Les travaux au Secrétariat Exécutif du Comité Ouest Africain d’Organisation et de Normalisation Bancaire et Financière (CONOBAFI) ont été axés au cours du quatrième trimestre 2019, sur le Plan Comptable Bancaire révisé, les effets de commerce, les services financiers numériques et le prélèvement.

Au titre du Plan Comptable Bancaire révisé : le comité technique dédié a réexaminé et validé le projet d’Instruction de la BCEAO relatif à la comptabilisation des opérations de monnaie électronique par les établissements émetteurs dans l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA).

Concernant les effets de commerce : les visioconférences avec les banques de chaque place de l’UMOA ont été organisées afin de faire le point sur le déroulement des tests des nouveaux spécimens d’effets de commerce durant la période du 1er juillet au 31 octobre 2019 et le cas échéant d’arrêter la conduite à tenir.

S’agissant des services financiers digitaux : Le comité y relatif s’est réuni en visioconférence le 16 décembre 2019 à l’effet de mettre à jour son plan d’actions et échanger sur les décisions du Conseil Exécutif du CONOBAFI relatives aux propositions de normalisation des comptes titres et espèces au niveau du marché financier et leur inscription auprès du dépositaire central ; à l’élargissement à l’ensemble de l’écosystème financier, des termes de référence de l’étude pour la mise en œuvre d’un mécanisme d’identification unique des utilisateurs des services du marché financier et de celle sur le cadre réglementaire des innovations technologiques (Fintech) en cours dans le secteur financier.

Au titre du prélèvement : il a été mis en place un groupe de travail composé de représentants, des APBEF du Bénin, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal; du GIM-UEMOA, des Directions des Services Centraux de la BCEAO (Direction de l’Inclusion Financière et Direction des Systèmes et Moyens de Paiement) et du CONOBAFI. Celui-ci a tenu sa première réunion par visioconférence le 29 novembre 2019 et a décidé de mettre en place un bureau et de procéder tout d’abord à la relecture du plan d’actions initial.