Importance des Normes

Généralité

La normalisation est « une activité propre à établir, face à des problèmes réels ou potentiels, des dispositions destinées à un usage commun et répété, visant à l’obtention du degré optimal d’ordre dans un contexte donné ». Ces dispositions sont consignées dans des documents ​ de​ ​ référence​ ​ appelés​ ​ normes.​

Les normes sont en général élaborées au sein d’un comité technique, par un groupe d’experts provenant du secteur (organisé le plus souvent en association professionnelle) mais aussi, de représentants d’associations de consommateurs, des milieux universitaires, des ONG et des Gouvernements. En pratique, une fois le besoin identifié, les experts se réunissent pour étudier et trouver un accord sur un projet. Celui-ci est communiqué après finalisation, à l’ensemble des membres pour observations. Le projet devient une norme dès qu’il fait l’objet ​ ​d’un  ​ ​consensus,  ​ son​ ​  application​ ​reste​  ​ cependant​  ​ ​volontaire.

La normalisation vise à garantir certaines caractéristiques des produits et des services notamment la qualité, le respect de l’environnement, la sécurité, l’efficacité, l’interchangeabilité et l’interopérabilité​  ​tout ​  ​en ​  ​assurant ​  ​des ​ économies​ ​  ​d’échelle.

Au niveau mondial la normalisation s’appuie sur des organismes nationaux, européens (Comité Européen de normalisation, European Telecommunication Standards,…) et internationaux dont

l’Organisation Internationale de la Standardisation (dans le secteur de l’informatique), l’Union Internationale des Télécommunications (dans le domaine des télécommunications). Si les normes nationales sont fortement liées à la résolution de problèmes pratiques, les normes internationales sont d’une nature plus générale et nécessitent souvent une​  ​adaptation ​  ​avant ​  d’être​ ​ ​appliquées  ​  ​dans ​ ​un  ​ ​marché  ​ ​national.

Normalisation bancaire

La mise en œuvre de nouveaux services bancaires et l’accroissement important du nombre des opérations clients notamment des opérations de paiement ont conduit les établissements bancaires à industrialiser leurs traitements pour un meilleur service clientèle. Ils ont recouru pour ce faire aux nouvelles technologies de l’information (informatique, télécommunication,…) basées notamment sur les réseaux. Par conséquent, l’accès aux systèmes interbancaires nationaux de même que l’établissement d’échanges internationaux entre banques ne deviennent possibles qu’à travers l’usage de règles communes. Celles-ci sont alors définies dans les normes qui peuvent être techniques (comme les normes de transport développées par Swift) ou fonctionnelles qui s’appliquent aux modalités d’exécution des opérations​  ​(délais,​  ​responsabilités,…).

 

La normalisation bancaire vise donc à favoriser au moindre coût, le traitement standardisé, l’automatisation et la sécurisation du déroulement des opérations ainsi que l’amélioration de la qualité des services​ ​à ​la​ ​clientèle.

Au regard de ce qui précède, la norme bancaire peut être définie comme un accord documenté contenant des spécifications techniques ou autres critères précis destinés à être utilisés systématiquement en tant que règles techniques professionnelles et standards à l’usage du secteur bancaire, tant pour les relations entre banques que pour celles entre ces dernières et leurs clients pour assurer que des produits, processus et services bancaires et financiers sont aptes à leur ​ emploi.​